élévation


élévation
ÉLÉVATION. s. f. Exhaussement. Il faut donner plus d'élévation à ce plancher, à cette muraille. Une élévation de quinze à seize pieds sous poutre.
f♛/b] On dit, Élévation de terrain, ou simplement Élévation, pour dire, Un terrain élevé, une éminence. Il monta sur une élévation. Une élévation bornoit la vue de ce côté-là.[b]Élévation, se dit aussi par opposition à Plan géométral, et signifie, Représentation d'une face de bâtiment dessinée au crayon, à la plume, gravée au burin, etc. L'élévation du Portail d'une Église. Élévation de la face principale d'un Palais, d'une maison, d'un bâtiment.
f♛/b] On dit, L'élévation de l'Hostie, ou simplement L'élévation, Quand le Prêtre élève l'Hostie à la Messe. On étoit à l'élévation.
[b]f♛/b] Les Mathématiciens appellent Élévation du Pôle, et simplement Élévation, La hauteur du pôle sur l'horizon. À tant de degrés d'élévation.
[b]f♛/b] En termes de Médecine, on dit, L'élévation du pouls, pour dire, Le mouvement du pouls, lorsque le battement est plus fort qu'à l'ordinaire.[b]Élévation, signifie figurém. Constitution en dignité. Depuis qu'il est dans ce degré d'élévation. Il lui doit son élévation. Dans cette prodigieuse élévation.
[b]f♛/b] Il signifie aussi L'action de s'élever. Il a vainou tous les obstacles qui s'opposoient à son élévation.
[b]f♛/b] Il se dit aussi Des mouvemens vifs et affectueux de l'âme vers Dieu, et de certaines prières qui excitent ces mouvemens. L'élévation à Dieu. L'élévation du coeur à Dieu.
[b]f♛/b] Il signifie aussi, Grandeur d'âme, noblesse de sentimens. Il a beaucoup d'élévation dans l'âme. On remarque une grande élévation dans ses sentimens, dans ses pensées. Cela vient d'une grande élévation d'âme.
[b]f♛/b] On dit, qu'Un homme a beaucoup d'élévation d'esprit, dans l'esprit, pour dire, qu'Il a un esprit sublime et capable des plus grandes choses.
[b]f♛/b] Il se dit aussi De la noblesse et de la sublimité du style. Il y a beaucoup d'élévation dans son style. Un discours simple et sans aucune élévation.
[b]f♛/b] On appelle Élévation de voix, Le passage d'un ton à un ton plus haut. On jugea qu'il étoit en colère à l'élévation de sa voix. Il y a des élévations de voix nécessaires dans la déclamation.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.